L’importance des détecteurs de métaux dans le milieu éducatif !

La violence constatée dans le monde éducatif aujourd’hui est la conséquence logique du port des armes blanches et des fusils de tous genres dans l’enceinte des lieux de cours. Face à cette situation qui fait l’objet de nombreux débats depuis des lustres, de nombreuses personnes ont tenté de proposer des approches de solutions pour tenter un tant soit peu de minimiser le rythme de prépondérance des violences dans nos établissements. D’autre en son même venue à proposer l’installation d’équipement de détecteur de métal à l’entrée de l’établissement de même qu’à l’entrée des salles de cours. De nombreuses personnes se sont penchées sur la question et se sont exprimées.

Avec le rythme d’accroissement sans précédent des actes de violences enregistrés dans les lieux de cours, le détecteur de métal s’est imposé à un certain nombre d’établissement. Cependant, les avis restent partagés sur le bien-fondé de l’initiative et divers points de vue sont enregistrés.

En effet le détecteur de métal à l’avantage de signaler le port d’un outil à métal sur un apprenant à l’entrée de ce dernier dans l’établissement ou dans les salles de cours. Ainsi, tout apprenant qui serait mal intentionné et qui aurait porté sur lui une arme de quelques natures que ce soit sera automatiquement identifié et réprimandés en conséquence.

Pour recueillir l’avis des parents d’élèves, un sondage récent a été effectué par des services statistiques compétents. Au terme de ce sondage, il est à noter que la majorité des sujets interrogés approuvent la pose d’un tel dispositif dans les établissements d’enseignements pour un taux de 87% et se sont justifiés en conséquence. La raison valable que tout ce nombre a donnée était qu’un tel dispositif dissuadera certainement les étudiants et collégiens de penser de se munir d’une arme en venant au cours et ainsi garantirait la sécurité des lieux de cours de même que des apprenants qui y accourent. Ces parents estiment que les étudiants doivent être disposés dans un cadre social ambiant et hors de portée de toute pensée d’insécurité et que cela y va de l’efficacité du rendement de l’apprenant.

Par contre, les 13% restant qui sont contre une telle initiative ne sont pas resté sans se justifier. A titre de justification, il trouve que l’installation de détecteur de métal dans un établissement sera à la base d’un environnement d’étude hostile caractérisé par une méfiance observée aussi bien chez les étudiants que chez les enseignants et pour finir ne ferait qu’augmenter les frais d’enseignement. Ainsi, ces parents voient dans cette solution de lutte contre la violence constatée dans les écoles, un autre moyen trouvé pour grever le montant des frais de scolarité ce qui accroit leur réticence à accepter la pose d’un tel dispositif.

Les psychologues ont aussi été mêlés à la question et approuvent bien la démarche et affirme aussi qu’elle est la plus pratique en lieu et place des caméras et des vigiles poser dans certains établissement et qui pour finir nuisent à l’intimité des apprenants.

Ainsi, le détecteur de métal se révèlent être l’une des issues pour les chefs d’établissements et d’universités qui désirent réduire la violence , voire l’arrêter dans les établissements d’enseignement de nos jours pour enfin de compte rassurer à la fois les apprenants que leurs parents de l’ambiance de sécurité qui règne dans les institues d’apprentissage.